Londres nous voilà !

 

Partir en vacances à vélo en voilà une idée….. Et c’est pourtant accompagnée de ma famille (mes deux garçons de 13 et 16 ans et mon conjoint) que nous avons décidé de tenter l’aventure l’été dernier. Vivant à proximité du célèbre tracé de l’Avenue Verte London-Paris, notre choix s’est porté tout naturellement sur celui-ci. Après quelques mois de préparation, nous voilà fin prêt à débuter notre périple familial.

 

Au revoir Normandie, bonjour Paris.

 

 

Hors de question de ne pas faire le tracé dans son intégralité, c’est donc depuis Les Andelys que nous partons direction la gare de Gaillon-Aubevoye pour prendre un train nous emmenant à Paris. Une journée de visite dans la capitale sur nos cycles, et après une courte nuit chez un ami nous voilà repartis sur les routes. Prochaine étape Conflans-Ste-Honorine.

En suivant la Seine…..

 

2ème jour de notre aventure. Août et ses températures estivales … voir même caniculaires (40°C en moyenne sur notre première semaine de voyage) nous décidons donc de partir « à la fraîche ». D’abord le long du canal St Martin, puis du bassin de la Villette, nous voilà bientôt sortis de la capitale parisienne. Pour continuer à profiter de la fraîcheur en bordure d’eau nous décidons arrivés près de Colombes d’emprunter « la promenade bleue »jusqu'à Rueil-Malmaison pour une pause déjeuner bien méritée et un petit détour par la maison de Joséphine de Beauharnais (femme de Napoléon Bonaparte). 

Passant à proximité du château ayant vu naître Louis XIV (St-Germain-en-Laye) nous ne pouvions faire l’impasse sur le panorama offert depuis la terrasse du parc. Une ascension relativement ardue mais qui valait le détour. Quelques kilomètres plus loin c’est le château de Maison Lafitte qui se profile à l’horizon. Quel plaisir de retrouver l’ombre des arbres dans la forêt de St-Germain nous menant à Conflans-Ste-Honorine deuxième étape de notre voyage. 

Le choix du Vexin

 

Le tracé de l’Avenue verte a deux options, une partie par le Vexin Français et l’autre par l’Oise. C’est donc par l’option la plus « courte » du Vexin français que nous décidons de passer pour l’aller de notre voyage. A nouveau sur les hauteurs de l’Axe Majeur (Cergy-le-Haut) c’est un panorama à couper le souffle qui s’offre à nos yeux.

Quelques kilomètres plus loin c’est à Théméricourt au Musée du Vexin Français (Maison du Parc) où nous posons nos sacoches pour un pique nique. 

Avant de rejoindre notre hébergement situé beaucoup plus loin dans le département de l’Eure nous faisons un tour par le Musée de l’Outil (à ne pas manquer riche patrimoine culturel/entrée gratuite). C’est avec bonheur ensuite que nous retrouvons le tracé que nous connaissions bien celui reliant Bray et Lu et Gisors, nous empruntons la « variante » direction Gasny pour rejoindre notre point de destination pour la nuit Fourges. Une soirée donc au bord de l’Epte et de son célèbre moulin à aubes pour se rafraîchir. (A noter un gîte municipal à Fourges particulièrement adapté aux cyclotouristes pouvant accueillir plus d’une vingtaine de personnes)

À l’ombre des arbres avant l’ascension du plateau

 

3 ème jour et c’est sur la plus belle partie du parcours que nous filons à toute vitesse. Direction Gisors pour commencer puis Amécourt notre point de chute pour l’après midi afin de s’octroyer un peu de repos avant le dénivelé du Pays de Bray. Nous attendant le lendemain. Impossible de passer à côté du château de Gisors, ancienne commanderie des Templiers et célèbre d’après la légende pour le trésor caché des Templiers maintes fois recherché mais à ce jour encore sans résultat. Nous attaquons ensuite l’ascension du plateau nous menant au Domaine du Pâtis à Amécourt. Un véritable coup de cœur pour cette superbe ferme du 14ème siècle et l’accueil chaleureux de sa propriétaire Mme Bodescot. 

Les vallons du Pays de Bray

 

Une descente vertigineuse pour commencer notre 4ème jour de voyage et nous voilà à Neuf marché. Nous décidons de poser nos « montures » dans la commune de St Pierre-ès-Champs afin de gravir la Côte Ste-Hélène (deuxième point culminant de Normandie). Le panorama encore une fois est à couper le souffle. L’endroit est idéal pour une pause à l’ombre du Tilleul quadri centenaire (arbre remarquable) avant d’attaquer la phase plus « rude » entre Gournay-en-Bray et Forges-les- Eaux. Un pique nique dans un écrin de verdure en contrebas de St pierre ès Champs aux « Tourbières » (réserve naturelle) et nous voilà repartis à l’aventure. 

Notre point de chute pour la nuit se trouvant aux portes de Forges-Les-Eaux. Nous nous arrêtons donc à mi chemin pour visiter l’abbatial de St Germer de Fly ; puis nous voilà sur les dénivelés du Pays de Bray. Assez rude surtout avec des températures caniculaires, mais l’accueil reçu à la Ferme d’Hérigny (La Belliere) nous à vite requinqués. Une belle étape entre La Belliere et Neufchâtel en Bray nous attendait pour notre cinquième jour de voyage (portion très roulante et ombragée en partie). Une nuit de sommeil et demain nous attaquons la dernière partie de notre périple sur les routes de France. 

 

Victoire …. Dieppe !

 

6 ème jour... La partie très roulante du tracé entre Neufchâtel-En-Bray et Arques-La-Bataille me facilite la tâche. Ma famille au petit soin me soulage d’un peu de poids dans mes sacoches, une vilaine chute dans les escaliers la veille m’handicapant un peu pour la suite. Une belle rencontre « internationale » devant les grilles du château de Mesnières-En-Bray (construction typique des châteaux de la Loire, le seul en Normandie) avec deux cyclotouristes Mexicaines (faisant elles aussi le tracé de l’Avenue verte mais dans le sens inverse du nôtre). Puis c’est à Arques sur les rives de l’étang que nous improvisons un pique nique avant notre arrivée à Dieppe. 

C’est enfin la « ville aux quatre ports » qui se profile à l’horizon : Dieppe.

 

Le panneau d’entrée de ville fait pousser des cris de joie et de victoire de la part de nos enfants. Nous rejoignons notre hôtel situé sur le front de mer, la vue y est superbe depuis notre fenêtre et nous pousse vite à ressortir pour profiter du soleil couchant sur la plage et la jetée. Nous nous accordons un jour complet de repos à Dieppe avant d’entamer notre traversée.

Embarquement Immédiat

 

Au revoir Dieppe à l’aube du 8ème jour…… le départ sur le pont, la ville se fait de plus en plus petite, et c’est bientôt une étendue d’eau qui se profile de tous bords. 

Une mer agitée pour notre traversée aller, nous obligera à regagner l’intérieur du Ferry pour la majorité du voyage. Quelques heures plus tard c’est Newhaven qui nous accueille. Direction Eastbourne pour une petite visite en bords de plage puis Seaford avec le superbe parc des Seven Sisters, deuxième coup de cœur de notre voyage. 

Une nuit Lewes et c’est reparti sur les routes anglaises, le temps de s’habituer à la conduite à gauche.

 

Ça monte……

 

9 ème jour. Préparer notre voyage à l’avance nous avait appris qu’une partie du tracé sur les routes anglaises pouvait se montrer difficile (avec des enfants). Nous avions donc prévu une voiture balai sur place afin de nous épauler en cas de besoin. La partie du Cukoo Trail nous a rappelé certains de nos tracés français. Très agréable nous finissons néanmoins par avoir besoin de notre voiture balai pour rallier notre hébergement situé à Royal Thunbridge Wells à partir de Heathfield, la pluie s’étant jointe au dénivelé relativement physique. 

Changement de décor

 

10ème jour. Fini la campagne anglaise qui nous avait charmés dès notre arrivée, à l’approche de Crawley, puis plus loin moment insolite…. Circuler à vélo avec des avions nous passant juste au dessus de la tête à Gatwick.

Nous posons nos sacoches quelques kilomètres plus loin à Redhill pour y passer la nuit. Demain nous toucherons au but. Londres bientôt …

 

Welcome…. We love French….

 

11ème jour. Ça risque de paraître cliché ….. Mais Londres pour moi c’était très différent dans mon esprit… Je m’attendais à moins de modernité architecturale. Un accueil chaleureux de la part de deux policemans : « Ho  You are French… We love French …. Welcome. ». Mais aussi et surtout des bénévoles de la Team London s’occupant des touristes sur les bords de la Tamise.

Notre hôtel se situe en plein cœur de la city alors après avoir posé les sacoches nous partons directement à la découverte de cette ville jusqu'alors inconnue pour nous. Nous prenons la direction de Buckingham Palace dans l’espoir d’apercevoir les célèbres welsh guards….. Malheureusement pour nous ceux-ci n’étaient pas présents ou tout du moins pas dans cette tunique rouge si connue. Un tour dans Hyde Park et nous finissons par découvrir le quartier de Nothing Hill à Porto Bello Road encore une fois un coup de cœur pour ce coin très urbain et riche de street art sur de nombreuses façades. Big Ben quand à lui se fera discret puisque en plein ravalement. Londres by night fût une véritable découverte dès la sortie du restaurant indien que nous avions choisi pour notre repas du soir, encore plus quand au détour d’une ruelle nous tombons nez à nez avec une famille de …renards. Les lumières sur la Tamise, le street art sur certaines façades de la city, le très célèbre Tower Bridge….. La capitale anglaise prend un tout autre visage une fois le soleil couché. 

Un détour sur le chemin du retour 

 

Ayant entendu parler de Brighton en France, nous décidons pour notre 12ème journée de charger les vélos sur la voiture balai pour descendre le plus rapidement possible vers la station balnéaire au charme réputé « bohème ». Par chance le soleil était au rendez vous et nous avons pu profiter du front de mer de Brighton jusqu'à la nuit tombée en dégustant notre premier "Fish and chips" du voyage. Une belle découverte que la ville de Brighton, très animée et colorée nous a offert lors de notre passage en ce début Août de quoi finir notre expérience anglaise sur une belle note.

Retour au point de départ

 

C’est à l’aube du 13ème jour que nous reprenons la mer direction notre terre natale. Contrairement à l’aller notre voyage de retour fut intégralement passé sur les chaises longues mises à disposition sur le pont supérieur. Les côtes de l’East Sussex se font de plus en plus petites…..

Et bientôt c’est la Côte d’Albâtre qui se profile à l’horizon. 

Notre voyage n’est pourtant pas fini…. En effet sitôt débarqués nous reprenons la route après une rapide escale à notre domicile (effectuée à l’aide de notre voiture balai) pour le tracé de l’Avenue verte London Paris de l’Oise. Il nous paraissait important de ne pas passer à côté de ce tronçon riche en patrimoine culturel.

L’Oise …. À la découverte des « bâtisseurs »

 

15ème jour. Après une « escale »chez nous pour reprendre un peu de force, nous voilà repartis sur nos montures. Point de départ Pontoise. Direction Auvers sur Oise, l’Isle Adam…en passant par l’incontournable ville de Chantilly (son château, ses écuries, ses jardins…)

C’est à Senlis que nous poserons nos sacoches pour la nuit. Ville médiévale, elle a su garder malgré les années son charme d’antan (rue pavée, rempart gallo romain…..).

Au 16ème jour nous reprenons la route pour notre dernière étape et pas des moindres, Beauvais. Tout au long du parcours nous sommes passés devant de superbes paysages, et avons découvert quelques lieux historiques superbes comme l’abbaye de Moncel, l’abbaye de Royaumont…..

Arrivés à Beauvais nous avons eu la chance le soir d’assister au spectacle de son et lumière sur la cathédrale. Tout simplement superbe, cette animation retrace l’histoire de la construction de cette cathédrale gothique ayant le plus haut cœur au monde (48m50).

17ème jour….. C’est à St-Paul dans les jardins du peintre Van Beek (surnommé le « petit Giverny) que nous achevons notre périple. 

Pour l’occasion quelques membres de notre famille nous on rejoint au plan d’eau du canada de Beauvais pour un pique nique clôturant cette magnifique aventure humaine que nous avons vécue. De superbes paysages, des rencontres tout au long de notre voyage, des instants en famille.

L’Avenue Verte est une aventure à part entière, dont nous garderons un souvenir impérissable.

Vous aussi, vous souhaitez partager votre expérience et nous envoyer votre récit de voyage ?

N'hésitez pas à prendre contact avec nous ! 


Email